Notre philosophie

Jacques Prévert, poète athée, a écrit une phrase qui décrit le cycle de la vie :

                                    « La vie est une cerise,   La mort est un noyau,   L'amour un cerisier »
 

Mon expérience de vie a été marquée par une expérience magistralement décrite dans un écrit que vous pouvez retrouver sur internet.
        " Les dimensions de la conscience - Dr Jean-Pierre Jourdan "
        
   http://dr.jp.jourdan.pagesperso-orange.fr/Les%20Dimensions%20de%20la%20Conscience.pdf

Je vous invite à consacrer le temps nécessaire à la lecture de ce document de 15 pages.
 

Dans combien de dimensions vivons-nous ?
        Au quotidien, généralement à deux dimensions, sur un plan délimité par un horizon restreint.
                            Qu'y a-t-il derrière la maison située en face de la mienne ?
        Prenons l'avion et survolons notre quartier, notre vision est toute autre, une troisième dimension apparaît.
                            Il y a un beau jardin derrière la maison du voisin d'en face. Oui, mais le jardin du voisin évolue selon les saisons...
        Fermez les yeux, souvenez-vous de fortes chutes de neige, entrez dans la quatrième dimension, le temps qui passe.
                            C'est la théorie de la relativité, l'espace-temps. Votre conscience navigue localement dans l'espace-temps.
        Si vous avez connu une expérience de mort imminente (NDE), vous connaissez une dimension encore supérieure.
                            Vous entrez dans un état de conscience non locale, de perception à la fois bienveillante et globale des êtres et des choses.

Intellectuellement, le passage à cette dimension supérieure depuis la quatrième est comparable à ce qui vous est apparu évident, le passage de votre vision quotidienne à deux dimensions vers la troisième puis vers la quatrième. Les adeptes de la méditation, accoutumé au lâcher-prise, ont plus de facilité à comprendre ces étapes successives du niveau de la conscience.

L'article proposé ci-dessus vous en livre une analyse plus complète. S'agit-il de la cinquième dimension ? Y a-t-il des dimensions intermédiaires entre la quatrième dimension et cette dimension supérieure ? C'est finalement peu essentiel... Ce qui importe c'est de comprendre notre capacité à atteindre des niveaux supérieurs de notre conscience.


Et le bien-être dans tout cela ? En quoi cette philosophie intervient-elle dans nos massages.

Le protocole que nous pratiquons vise à vous apporter en fin de séance un lâcher-prise extrême.
Je me souviens de cette cliente qui, tournant la tête vers moi, m'a dit "Rendez-moi mon corps".
Avoir la sensation de dépasser l'espace-temps, c'est cela le lâcher-prise extrême.

Lorsque vous venez chez moi, je ne vous promets pas d'atteindre le résultat dès la première séance, mais la technique que j'utilise se fonde sur l'Holistic pulsing en reprenant les principes de l'haptonomie.

 

Votre bilan personnel " bien-être "

Nous négligeons notre bien-être, non pas parce que c'est un luxe, mais parce que notre éducation néglige trop cet aspect essentiel à notre équilibre. Prenez le temps de réfléchir à cette affirmation qui vous met en cause.

Tout comme le boudhisme ne laisse guère de place au plaisir, la civilisation judéo-chrétienne ne pousse pas à cultiver son propre bien-être.

Mais tout cela est très théorique… Pour être concret, je vous propose un bilan personnel extrêmement simple. Nous vivons une époque d’explosion de l’internet tant pour la communication de l’information que pour le développement des relations sociales. Cette utilisation de l’internet est un réel progrès pour notre génération mais bien souvent, nous surfons sur le web par désœuvrement…

Considérez une journée ou une semaine de votre vie et évaluez la proportion de temps que vous accordez :
- À l’internet pour la recherche d’informations et le développement de vos relations sociales
- A l’internet dans un contexte d’occupation de votre désœuvrement
- A votre « bien-être » au quotidien

Dans la catégorie « bien-être », vous devez classer toutes les démarches positives y relatives, aussi bien le temps que vous consacrez à l’épanouissement de votre couple qu’au vôtre, le tout dans une approche consciente où l’empathie tant par rapport aux autres que vous-même est moteur de votre démarche.

Très franchement, si vous affichez un bilan composé de trois tiers égaux, vous êtes un exemple pour les autres. Dans le cas contraire, si ce bilan vous interpelle, pourquoi ne pas prévoir un espace de temps supplémentaire pour votre bien-être et par exemple pour des massages de détente et de relaxation…

Car prendre soin du bien-être pour soi-même et pour les autres, c’est assurer un meilleur équilibre aux cerises de Jacques Prévert.