L'aubépine

L'aubépine (craetagus) est un arbuste originaire d'Asie mais on le retrouve dans l'ensemble de l'hémisphère nord. L'aubépine est parfois  connue sous le nom ''cenellier''. La très belle fleur blanche de l'aubépine fut traditionnellement un symbole virginal et fut l'objet de nombreuses légendes. Les propriétés de tonifiant cardiaque de l'aubépine sont connues depuis des siècles et établies aujourd'hui par plusieurs essais cliniques.

 

L'aubépine pourrait avoir d'autres vertus, notamment pour abaisser le niveau de cholestérol ou faciliter la perte de poids mais les recherches dans ces domaines sont beaucoup moins avancées.  On utilise en phytothérapie la fleur mais surtout les rameaux et bourgeons, et parfois les fruits. Il existe aujourd'hui des extraits normalisés plus faciles et moins risqués à utiliser que les infusions et décoctions réalisées à partir de la plante.

 

Connue des médecins de la Grèce antique depuis au moins l’an 100 de notre ère, l’aubépine est également employée en Médecine traditionnelle chinoise depuis environ 650 ans avant notre ère, notamment pour traiter les troubles cardiovasculaires.

 

Au début du XXe siècle, on a commencé à étudier sérieusement les propriétés thérapeutiques de l’aubépine. Aujourd’hui, la plante connaît une grande vogue en Europe, notamment en Allemagne, en Autriche et en Suisse, où elle entre dans la composition de plus de 200 préparations médicinales.

 

Au cours des années 1980 et 1990, on a mis au point des extraits normalisés qui ont fait l’objet de nombreux essais cliniques, notamment auprès de personnes souffrant d’insuffisance cardiaque congestive. Ces extraits, généralement prescrits sur ordonnance en Europe, sont offerts en vente libre au Canada et aux États-Unis. L’aubépine fait partie des pharmacopées officielles de la Chine, de l’Europe, de la Grande-Bretagne, de l’Allemagne et de la France.

Insuffisance cardiaque congestive (classe I et II).

 

Au cours des 20 dernières années, plusieurs études cliniques ont été menées avec plus d’un millier de patients souffrant d’insuffisance cardiaque. Elles ont permis de démontrer que les extraits normalisés de feuilles et de fleurs d’aubépine constituaient des traitements adjuvants efficaces de l’insuffisance cardiaque congestive de classe I et II selon la classification de la New York Heart Association, qui compte 4 échelons.

 

La prise d’extraits d’aubépine en complément d’un traitement médical classique - diurétiques ou inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IECA) - améliore la résistance à l’effort et soulage certains des symptômes associés à cette maladie : hypertension artérielle, essoufflement anormal au moindre effort et fatigabilité.

 

Par ailleurs, un essai de grande envergure (2 600 sujets suivis durant 2 ans) a confirmé que l’extrait d’aubépine est sécuritaire et qu’il n’interfère pas avec les traitements médicaux classiques.

 

Attention: Le diagnostic et le traitement des troubles cardiaques, même à l’aide d’un produit naturel en vente libre, nécessitent l’intervention d’un professionnel de la santé. Il s’agit d’un domaine où l’auto-traitement est strictement exclu en raison des risques potentiellement mortels associés aux troubles cardiaques et à leur traitement.

  

L'avis d'un pharmacien au sujet de l'aubépine
 
Les extraits d’aubépine sont très intéressants dans le traitement des cas précoces et mineurs de faiblesse cardiaque et d’insuffisance cardiaque. Ils devraient d’ailleurs être utilisés plus souvent, comme c’est le cas dans la pratique médicale allemande, en particulier à cause de leur innocuité.

Malheureusement, en Amérique du Nord, cette simple affirmation me rend coupable d’hérésie à cause du conflit entre les tenants de la pharmacologie de synthèse et ceux des produits naturels. Pourtant, quand on oublie cette querelle philosophique, et que le seul point de référence est le bien-être du patient, force est de constater que les personnes souffrant d’une insuffisance cardiaque légère (classe I et II) peuvent améliorer grandement leur qualité de vie à l’aide de ce produit pratiquement alimentaire.

L’historique d’usage et les données cliniques démontrent indéniablement l’innocuité de l’aubépine et son efficacité pour améliorer la tolérance à l’effort. Par contre, dans les stades avancés (III à IV selon l’échelle de la New York Heart Association) l’usage de l’aubépine n’est pas avantageux par rapport à la médication et son efficacité est mise en doute.

Ainsi, pour la personne âgée souffrant d’une insuffisance cardiaque légère qui est suivie par un médecin, l’usage d’un extrait d’aubépine est une façon idéale de choisir le meilleur des deux mondes : traiter la maladie tout en évitant les effets indésirables et les interactions avec d’autres médicaments. Si, avec les années, l’insuffisance s’aggrave, il sera toujours temps de remplacer l’extrait d’aubépine par un médicament plus puissant. Mais, tant que l’insuffisance est légère, pourquoi ne pas tirer avantage d’un extrait botanique tout à fait sécuritaire?

 

Jean-Yves Dionne, BSc Pharm
mai 2011

 
 

Effets indésirables

 

L’aubépine ne présente aucune toxicité aux dosages généralement recommandés et son usage prolongé ne semble entraîner aucun problème15. À l'occasion, on a observé quelques troubles digestifs bénins et de légères allergies cutanées dans des essais au cours desquels de fortes doses avaient été administrées. Dans tous les cas, ces inconvénients se sont avérés mineurs et réversibles.

 

L’aubépine est douée de propriétés

 

- Hypotensive : réduit la tension artérielle par dilatation des vaisseaux périphériques ;

- Régulatrice du rythme cardiaque : réduit les palpitations et la tachycardie ;

- Vasodilatatrice : améliore la circulation coronarienne par vasodilatation ;

- Tonicardiaque : stimule les cœurs fatigués en augmentant la force et l’amplitude des

contractions cardiaques ;

- Calmante, anti-stress : réduit la nervosité et l'anxiété ;

- Sédative du système nerveux central : dans les cas d’insomnies ;

- Antispasmodique au niveau des muscles lisses vasculaires ;

- Fébrifuge ;

- Anti-oxydante.

 

La principale action de l'aubépine est de réguler la fonction cardiaque. Son action anti-stress et calmante est le résultat de ses effets apaisants sur le cœur. Elle est donc traditionnellement utilisée pour :

 

- Prévenir et traiter diverses affections cardiaques : angine de poitrine, coronarite, myocardite, faiblesse cardiaque, hypertension, arythmie, palpitations, artériosclérose, insuffisance cardiaque congestive légère à modérée avec dyspnée à l’effort…

- Atténuer les troubles liés à la nervosité : irritabilité, émotivité excessive, angoisses, surmenage, stress…

- Prévenir et traiter les troubles du sommeil, les insomnies.

- Traiter les troubles circulatoires tels que ceux de la ménopause, bouffées de chaleur notamment.

- Traiter des spasmes vasculaires avec vertiges et bourdonnements d’oreilles.

- Calmer les troubles digestifs (dyspepsie, spasmes abdominaux) d’origine neurovégétative, c’est à dire liés au stress.

- Sevrer progressivement une personne traitée par des benzodiazépines ou d’autres anxiolytiques chimiques.

 

En ce qui concerne le traitement de l’anxiété, de la nervosité et des insomnies, c’est valable et utilisable chez l’adulte comme chez l’enfant. Il conviendra juste d’adapter les posologies.

  

http://phytotherapie.medsource.fr/article/aubepine/299

http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=aubepine_ps

http://sante-medecine.commentcamarche.net/contents/anxiete/des-plantes-contre-l-anxiete

http://www.guide-phytosante.org/calmant-sedatif/aubepine/aubepine-proprietes.html

http://www.univers-nature.com/sante-nature/aubepine.html